Intervention de Vincent Goulart (https://www.linkedin.com/in/vincent-goulart-0644b913/) sur les dangers potentiels et la nécessaire prise de conscience face aux avancées du numérique et aux géants du digital

> Son article de référence: http://aquila-consulting.fr/desillusion-nouvelles-technologies-black-mirror/

 

réflexions pendant la réunion:

> Remettre l’humain au coeur de l’organisation et au coeur de la réflexion.

> Le numérique comme outil au service de l’homme plutôt que l’homme comme outil d’analyse du numérique.

> la plateformisation de l’économie, l’exemple d’Uber qui centralise plein de petits boulots sans investir ou créer de valeurs. L’impossibilité pour les chauffeurs de s’organiser et de mutualiser, chacun est malgré tout seul avec son smartphone et sa voiture.

> les géants indéboulonnables. 2 Milliards d’utilisateurs pour Facebook c’est une avance tellement considérable que la seule façon possible est de penser différemment et local (l’exemple de l’association Colibri, la pensée de Pierre Rabi)`.

> Les modèles aussi louables soient-ils initialement dans les success stories du digital ont souvent un but mercantile derrière (l’arbre qui cache la forêt)

> L’économie de l’attention développée par FB et linked’in et cristallisée dans l’addiction au smartphone vampirisant la réalité professionnelle comme privée et générant une culture de l’impatience (blog de Tristan Harris et label Time Well Spent)

> la notion même de travail est à repenser:

  • le travail actuel est le micro tasking, tâche privée de sens sans connaissance des valeurs ou d’objectifs partagés par tous au sein de l’entreprise
  • le travail futur va se détacher de l’emploi (exemple des caissières ou des chauffeurs routiers dont les métiers ont déjà une date d’extinction prévue).

> les réseaux locaux et collaboratifs : l’exemple de “la ruche qui dit oui” et de Oui Share.

> Rappel important que NWOW est un groupe réflexion profondément optimiste, tourné vers les solutions plutôt que sur les constats. Nécessité malgré tout d’avoir une vue globale du meilleur comme du pire pour être en mesure de trouver ces solutions.

> La prise de conscience par l’évolution des espaces de travail: Flex Office (http://www.wk-rh.fr/actualites/detail/98023/bnp-entre-dans-le-poste-modernisme.html, http://courriercadres.com/entreprise/vie-au-travail/bouygues-telecom-ne-pas-mettre-en-place-des-espaces-modulaires-cest-nier-les-besoins-de-ses-equipes-25012017)

 

Références et booklist:

 

notes de Dominique Losay :

• les articles sur le flex office que les 2 Dominique présents ont évoqué  (BNPParibas et Bouygues tel) :

http://www.wk-rh.fr/actualites/detail/98023/bnp-entre-dans-le-poste-modernisme.html

http://courriercadres.com/entreprise/vie-au-travail/bouygues-telecom-ne-pas-mettre-en-place-des-espaces-modulaires-cest-nier-les-besoins-de-ses-equipes-25012017

• la conférence EBG sur le bonheur au travail . C4est la conférence en entier. Mon intervention est à 1 h 15 précises) :

http://www.ebg.net/evenements/Le_Bonheur_au_travail_le_nouveau_modA_le_de_l_entreprise_-2675.htm?utm_source=newsletter

• Le concept de “destruction créatrice” (de valeurs et d’emplois) propre au capitalisme, abordé (positivement) par Christophe et (en la critiquant) par Vincent, est une théorie émise au tout début du XX° siècle par Joseph Schumpeter, économiste et homme politique social démocrate autrichien puis américain. Il a été ministre de l’économie du gouvernement socialiste d’Otto Bauer dans les années 20 avant d’émigrer aux USA.

• Voir aussi la théorie du “robotariat de Pierre Teboul (que j’essaye d’inviter à une de nos soirées) :

http://www.liberation.fr/futurs/2015/06/25/bruno-teboul-on-va-vers-un-robotariat-qui-abolira-ce-qu-il-reste-du-proletariat_1337245

 

note de Vincent Goulart :

 

notes d’Alexandre Mézard:

 

notes de Justine Tellier :

  • L’Ethique des Hackers – Steven Levy : comment est née la culture digitale? Quel impact sur la collaboration en entreprise?

https://www.amazon.fr/L%C3%A9thique-hackers-Steven-Levy/dp/2211204104