– Any time – Any where – Any device …

On croit souvent que l’avènement du numérique dans l’entreprise va signifier l’accroissement de la soumission au travail et à la machine.
Je n’en crois rien !
Je n’en crois rien en tout cas s’il est appliqué en comprenant la valeur de l’humain et la valeur des outils numérique et si on ne confond pas les deux.

Observez dans les entreprises. Combien de mails reçoit-on chaque jour ? Combien de mail expédie-t-on par jour ? Copie la terre entière ! Epouvantable !!!
Servent-ils ces mails ?

Non ! Si peu ! Se couvrir ! Se protéger ! Se faire croire qu’on a avancé le problème (souvent de bonne foi) ! Transmettre « le singe » à un collègue !
Si je vous demande par mail si votre écran est blanc, que me répondez-vous ? Moi je le trouve gris. Vous blanc avec des écritures dedans. Une autre va croire que mon écran est cassé et ne répond plus ! On ne se comprend pas en échangeant des mails !

Dans les entreprises ou j’interviens, « j’interdis » les mails pour poser des questions ou résoudre les problèmes. « Voyez-vous les gars, rencontrez-vous, faites-vous une réunion debout, faites-vous un skype ! En un rien de temps vous comprendrez vos positions et trouverez des solutions communes ». Et en plus putain, c’est ça qui est sympa : de se voir ! De réellement travailler ensemble !
Ça ne sert à rien les mails à 21h – ça abime même – ça tire des scud – soyez en famille ! Et quand vous êtes au travail, soyez ensemble !
Un mail ne sert qu’à transmettre une information, prendre date ou confirmer des décisions, pas à résoudre des problèmes.
Il en est de même de tous les outils numériques. Géniaux pour l’entreprise et pour l’homme. Mais à utiliser avec l’homme ! Simple question de cœur, d’éthique, d’intelligence pratique et de pragmatisme.
Ceci étant précisé, je dois dire que je crois formidablement au numérique !

Imaginons le travail dans 10 ans.
Je suis Directeur d’un site de production.
J’arrive le matin, je demande à mon robot assistant (vous connaissez Amazon echo – Alexa ? ou encore plus incroyable Gatebox) :

  • « rien de neuf cette nuit Hector ? »
  • « Non rien de neuf … ah si, Olivier s’est blessé au doigt et a dû être évacué – mais en fait rien de grave – deux points de suture – mais c’est la deuxième fois en un an qu’on a un accident avec des plateaux tournants, il faudra faire quelque chose, je vous ai préparé un relevé des meilleures solutions mises en œuvre dans le monde.
  • « Vous avez Comité de direction à 10 heures. Je vous ai aussi préparé les éléments ». Bien entendu, il pourra appeler son coach en ligne, humain cette fois ci, s’il le souhaite encore.Dans la réunion elle-même tout se fait dans une bonne convivialité, et le dialogue est autant avec les gens qu’avec l’ordinateur Hector, avec qui l’on discute comme avec un humain. A haute voix. Et qui présente à tous les documents et données nécessaires sur grand écran, ou personnalisées pour chacun.Savez-vous que déjà 9% de Wikipédia est écrit par des robots ? Que les articles de journaux les plus pertinents et les plus rapides sur l’actualité sont souvent écrits par des robots ? Qu’un grand basculement est en cours sur les professions juridiques ou les robots sont capable instantanément de faire un diagnostic et chercher toutes les jurisprudences nécessaires pour préconiser l’écrit le plus adapté ? Que Foxconn la plus grosse usine du monde est en train de remplacer tous ses salariés par des robots pour éviter le mal être au travail et le suicide (eux ils ont raté quelque chose sur l’humain cependant car la raison du changement n’est pas la bonne !)Dans dix ans, les robots nous appuieront dans une très grande part de notre travail. Il faudra revoir les modes de répartition de richesse.
  • C’est une nouvelle forme de « diversité » qui arrive et il va nous falloir trouver les nouvelles formes de collaboration pour le plus grand bien de tous.
  • Mais il faut surtout être enthousiastes de ce mouvement inéluctable et l’accompagner avec bon sens et humanité pour le plus grand bien de l’homme.
  • Ah intéressant, chacun grâce au net a pu observer et connaître son profil psychologique et sentir pourquoi il s’accordait bien avec tel ou tel et comment mieux se comprendre et s’estimer avec tel autre. Chacun sait aussi qu’en sortie de réunion, il pourra, s’il le souhaite, accéder à son coach numérique qui donnera du sens aux émotions et réactions partagées en réunion.
  • Et à 10 heures j’ai mon comité de Direction.

L’exemple des mails que j’ai indiqué dans mon début d’article montre que, chaque fois, il est possible de se laisser piéger par la technique ou, au contraire, de l’utiliser pour enrichir l’humain !

Emmanuel Brunet

Président at SAS Cobalt J 17